Sommet européen de l’énergie du 22 avril 2016 : Lancement officiel du démonstrateur industriel “Marie-Galante, l’île du tourisme durable”

Un Sommet européen de l’Énergie s’est déroulé le 22 avril 2016 à Marie-Galante. Organisé par la Commission européenne, à l’initiative du Cabinet Maryse COPPET et de la Communauté de Communes de Marie-Galante (CCMG), il a été qualifié de « succès » par les participants.13063214_1064286706950235_2486660285809899013_o

Un Sommet européen né d’un projet guadeloupéen

Cet évènement européen n’aurait pas pu se faire sans Maître Maryse COPPET, qui a encouragé la Présidente de la CCMG, Madame Maryse ETZOL à concourir à l’Appel à projets « Démonstrateurs industriels pour la Ville Durable », visant à promouvoir des initiatives durables et ambitieuses en soutenant activement des démonstrateurs industriels d’avenir. Lancé par Mesdames les Ministres Ségolène ROYAL et Emmanuelle COSSE, le projet marie-galantais a été retenu parmi 15 lauréats et incarne l’unique représentant des DOM pour faire de lui une vitrine du savoir-faire français au cœur de la zone Caraïbes.

L’énergie, enjeu d’avenir de nos territoires

Ce sommet organisé en marge de la signature de la COP21 à New-York, a marqué le lancement du projet « Marie-Galante, île du tourisme durable », en développant son volet « énergie ». Particulièrement important et sensible, cet axe vise à rendre l’île autosuffisante sur le plan énergétique tout en soutenant les énergies renouvelables. Le développement de cette thématique importante pour l’avenir de nos territoires, a permis le déplacement exceptionnel du Directeur général Énergie de la Commission européenne, Monsieur Dominique RISTORI ce 22 avril 2016.

image19image34

 

 

 

 

 

Un panel de spécialistes pour discuter des enjeux de nos territoires insulaires

13007194_1064286890283550_7430699360762995786_nGrâce à son panel de spécialistes de hauts niveaux, les débats ont été riches et constructifs. Ainsi, des échanges ont eu lieu sur ce sujet d’actualité avec « l’Union Européenne de l’Énergie » ou la « Loi sur la Transition Énergétique », entre des représentants d’EDF, de la Compagnie Nationale du Rhône, d’Akuo Energy ou encore du Syndicat des Énergies renouvelables. Le Sommet européen de l’Énergie a également revêtu une dimension internationale avec la présence de représentants du Service Européen pour l’Action Extérieure et du Ministère des Affaires étrangères français. L’ambition de doter ce sommet d’un caractère d’exemplarité pour l’ensemble de la zone caraïbe dans le cadre des conclusions de la COP21 a donc été atteint. Des bailleurs de fond étaient également présents avec les intervenants de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et de l’Agence Française de Développement. Acteurs essentiels dans la concrétisation de notre démarche, ils ont salué la démarche entreprise à Marie-Galante et la BEI nous a confirmé sa volonté de soutenir activement les porteurs de ce projet dans la réalisation de celui-ci. Elle a proposé un accompagnement en soutenant gratuitement l’ingénierie du projet

Au cours de cette journée de travail, l’ensemble des participants ont découvert le territoire de Marie-Galante et la Maison Murat par une visite privée, ils ont pu également voir les zones qui vont être prochainement au cœur du projet.

L’avenir énergétique, un enjeu prioritaire

Face aux impératifs environnementaux et à la transition énergétique en cours, le discours de Monsieur Dominique RISTORI a été plébiscité par l’ensemble de l’auditoire. Ce rassemblement de toutes les parties prenantes de la zone a permis de créer une nouvelle communauté afin d’aboutir à une véritable « Union de l’Énergie des Iles de la Caraïbe ».

13092029_1064286923616880_4195438112736081425_n13087831_1064286863616886_5898136809038085471_n

 

 

 

 

 

 

Marie-Galante, un futur modèle

image93Grâce à cet évènement, “Marie-Galante, l’île du tourisme durable” à déjà pu jouer son rôle de démonstrateur puisque plusieurs accords ont été signés à la fin du Sommet sur l’énergie. C’est ainsi qu’un accord de coopération s’est conclu entre notre partenaire industriel (Compagnie Nationale du Rhône – CNR) et la Martinique.

 La prochaine étape du projet

Le projet va démarrer par le lancement du volet « Agricole » en mai 2016. Il s’agira d’élaborer le projet d’agrotourisme en concertation avec les agriculteurs. Il est prévu de mettre en place un centre d’agritourisme avec la création d’une unité hôtelière et d’une ferme agricole. Cet axe de développement est avant tout centré sur le développement humain, sur la diversification agricole et sur un accompagnement du secteur cannier.

Retrouvez sur ce site plus d’information prochainement.

Share This: